Portique à scories

Portique à scories

Il permet de vider les fosses noyées dans lesquelles les feux sont basculés.
Pendant que le mécanicien s´occupe de sa machine, le chauffeur, lui, s´occupe du feu: gratter le foyer pour le nettoyer, à l´aide des crocs, faire tomber les résidus et cendres dans le cendrier, garder un feu dans un coin si la machine doit rester allumée et repartir dans moins de douze heures, et enfin basculer le feu dans la fosse noyée d´eau. Il va également ouvrir la porte frontale de la machine et enlever à la pelle la poudre de charbon qui s´y est déposée: le fraisil, qui est encore combustible et servira à chauffer les bâtiments du dépôt.